Le sexe oral, les raisons pour ne pas s’en passer

le-sexe-oral
Le sexe oral, les raisons pour ne pas s’en passer

Qui n’a jamais cédé à la tentation de ces pratiques buccales gourmandes à souhait ? Source de plaisir depuis toujours, le sexe oral participe à l’épanouissement sexuel des deux partenaires. Découvrons-le en détail.

Une pratique de plus en plus courante

Caresses buccales, relations buccogénitales, autrement dit cunnilingus et fellation… Qu’importe les dénominations, le sexe oral participe au bon déroulement de l’acte sexuel, permet de mieux connaître le corps de l’autre et fait partie intégrante des caresses amoureuses, depuis toujours.

Toute une partie du Kama Sutra est d’ailleurs consacrée au sexe oral. En revanche, au Moyen Age, ces pratiques jugées trop osées étaient fortement réprimées par l’Eglise.

Puis au fil des siècles, en adéquation avec l’émancipation de la femme, le sexe oral est devenu moins tabou, s’est installé dans les mœurs amoureuses et tout spécialement lors des préliminaires. Aujourd’hui, divers sondages montrent que la fellation est pratiquée par 7 femmes sur 10 et le cunnilingus, par 8 hommes sur 10.


Les deux techniques principales

Le cunnilingus consiste à caresser le sexe féminin avec la bouche, voire à pratiquer une sorte de pénétration linguale, en excitant plus particulièrement la vulve, le clitoris et l’entrée du vagin.

Très appréciée des femmes, cette pratique n’est bien menée que si votre partenaire prend son temps. D’abord des caresses manuelles pour faire monter le désir puis tout à tour des frôlements des lèvres, souffles, succions, léchages légers ou plus intenses.

Dans le meilleur des cas, cette formule permet d’atteindre l’orgasme…





source

Bewaren

COMMENTAIRES

AJOUTER UN COMMENTAIRE

You must be logged in to comment.